> BDz-Mag > Le Blog

Sauvons nos bulles HD !

mercredi 25 juin 2014, par BDZMag

Pendant que les auteurs se battent pour leurs retraites, dans le monde merveilleux de la BD numérique c’est plutôt calme… Alors, nous avons décidé de faire un tour sur IZNÉO et nous avons testé quelques-unes (un grand nombre même) de leurs BD.

« Toute la BD à lire », c’est leur slogan, mais dans quelles conditions ?

Même si une partie de leur catalogue est acceptable en termes de qualité de retouche, on rencontre beaucoup trop d’erreurs pour une plate-forme payante : ce qui serait acceptable pour une diffusion gratuite est inacceptable compte-tenu du prix proposé, tant pour la location que pour la vente :

Premier constat :
– trop d’albums ont les dernières pages manquantes
– de nombreuses quatrièmes de couvertures sont absentes
Sans doute le logiciel qui permet d’importer les fichiers demande-t-il le nombre de planches de la BD : disons 46, c’est la norme dans la BD franco-belge… Si on ajoute au début la première de couverture et la page de titre, et à la fin la page de crédit et la quatrième de couverture, ça fait 50 fichiers. Mais quand les éditeurs (comme les Humanoïdes associés ou Delcourt) ajoutent aussi les deux images de page de garde de l’album… eh bien les deux derniers fichiers passent à la trappe ! Et comme il n’y a apparemment aucun contrôle de qualité, on en arrive à des situations ubuesques, comme pour La Grande Traversée de Goscinny et Uderzo (20 planches), ou des albums référencés carrément impossibles à lire (toute la série des Durango, L’heure de la gargouille pour ne citer que quelques exemples).

Second constat :
– les textes sont pixelisés à souhait
– un effet de flou empêche d’apprécier les détails de la BD (presque tous les scans présentent ce défaut. Cela reste encore dans la limite du correct sauf sur certaines BD où le stagiaire a dû s’endormir sur le bouton).

Voici quelques exemples :

Allons-nous vers une dégradation de qualité liée au numérique ? Nous en avons bien peur. La consommation des BDZ sur tablette ne va rien arranger à cela, puisque la tablette n’est qu’un support de consommation nomade, mais en aucun cas un matériel valable pour apprécier réellement une BD. La qualité du fichier de la BD devient secondaire du moment qu’on a quelque chose à l’écran qui est lisible.

Nous craignons en fait que le numérique en tant qu’avancée, puisse aussi être un énorme recul sur la qualité des BD proposées. IZNEO fait du scan lisible, les autres offres légales aussi. Le lecteur lui, achète ce qu’on lui propose en numérique pour remplir sa tablette. Il n’a pas le choix. S’il n’a pas la BD papier pour comparer, il lui est presque impossible de savoir si ce qu’il lit à l’écran correspond à l’œuvre voulue par l’auteur.

Le numérique permet des résolutions énormes, la HD. Les éditeurs ont des raws des albums en HD, mais le consommateur, lui, n’a droit qu’aux basses résolutions. Ce n’est pas normal.

Le pire dans tout ça, c’est que de leur côté les pirates proposent des scans en HD (pas tous, certes, mais nombreux sont les albums numériques de bonne facture), qui n’ont rien à envier à ceux que les éditeurs mettent en ligne.

Cherchez l’erreur…

1 vote

Les articles du BDzMAG vous plaisent ? Alors aidez-nous à promouvoir le blog en les partageant avec vos amis d'un petit clic sur les boutons ci-dessous...

Messages

  • Ça fait plaisir de voir au moins un peu d’objectivité dans ce monde « calme ».

    iGoMatiK est plus positionné sur les auteurs « à la marge » ou qui ne trouvaient pas d’éditeur pour une version papier, ce qui entraine infailliblement un « manque de niveau » dans les différentes #BDNumériques que nous proposons, mais on soutient les auteurs d’une autre manière, en leur reversant 50% des revenus nets !

    Malheureusement, pour l’instant, à cause des prix et de la médiocrité des présentations proposés par les grands éditeurs, l’usage de la #BDNumérique est encore très en deça de ce à quoi on aurait pu s’attendre.. Et c’est normal, quand on voit la résistance qui s’opère tant du point de vue des éditeurs traditionnels que de nombreux auteurs, sans doute trop habitués à se faire rouler dans la farine.

    Merci si vous le voulez bien, de tester nos BD, la plupart ont un gigantesque extrait gratuit, en général 25 à 30% du contenu, et certaines sont même dotées d’une piste son !

    Je ne recommande rien en particulier, tous nos produits sont disponibles sur iOS iBooks ou sur mac ou Android, google play books, et chez Amazon Kindle. Merci !

  • Bonjour
    depuis longtemps fidèle client de izneo, je commande maintenant plus que chez comixology.
    la différence est énorme de qualité. Sur izneo, les textes deviennent de pire en pire. J ai acheté la série clone sur izneo le t1 et sur comixology aussi le t1. J ai pu me rendre compte de la différence de qualité qui est énorme.
    c est dommage de délaisser le numérique. Dans quelques années, les éditeurs viendront pleurer comme ce fut le cas des majors de musiques.
    L offre légale de BD est encore trop timide.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.