> La BDzthèque > BDz du Net

« Phallaina », BD numérique de Marietta Ren

samedi 30 janvier 2016, par BDZMag

Description :

Phallaina est la première “bande défilée“, une bande dessinée numérique originale et entièrement gratuite de Marietta Ren.
Disponible en français et en anglais, l’expérience proposée est optimisée pour une lecture sur tablette.

En sélection officielle au Festival International de la BD d’Angoulême 2016, cette “bande défilée” en scrolling horizontal propose un nouveau format pensé pour les écrans mobiles invitant à une nouvelle expérience de lecture.
Phallaina est le récit intime d’une transformation personnelle, mêlant sciences cognitives et mythologie.


Le synopsis :
C’est l’histoire d’Audrey, une jeune fille qui souffre de crises hallucinatoires au cours
desquelles elle voit des baleines. En lui faisant passer des examens, un neurologue/chercheur décèle chez elle un physeter, une structure anomalique qui permet à ses porteurs de rester longtemps en apnée.

Voir en ligne : Site de l'auteur


En préambule, je voulais dire qu’à chaque fois que quelqu’un sort un truc un peu hors du commun, il clame haut et fort qu’il est le précurseur. Dans le cas de cette BD, je suis désolé, mais le defilé a été fait bien avant eux avec le concept du Stripop, présenté dans notre dossier BD interactive il y a quelques mois.

Graphiquement, la BD est vraiment plaisante à lire.
Au départ, j’ai eu un gros a priori sur le son, ne supportant pas ce genre de rajout. Mais finalement, cela s’intègre très bien à l’ensemble et apporte un vrai plus.
Les effets de parallaxe sont très bien faits : il n’y en a pas trop, juste ce qu’il faut et là où il faut.
Le scrolling horizontal devient par contre un peu pénible au bout d’une demi-heure et j’avoue qu’à la fin j’avais hâte que cela se termine.

Le vrai point négatif de cette BD n’est pas vraiment la BD en soi, mais l’installation d’une appli qui demande des autorisations pas nécessaires. Si on télécharge une BD, donc un simple livre numérique, je ne vois pas l’intérêt de me demander tout ça :

Par contre, si c’est une appli qui a pour but final de tracer mes habitudes sous l’apparence d’une BD gratuite, alors la BD n’est pas le produit final et c’est le lecteur qui est le produit.

Pour conclure, je vous invite à la lire, mais pour ce qui est de la garder ensuite sur votre tablette ou votre smartphone, c’est à vous de choisir…

Les articles du BDzMAG vous plaisent ? Alors aidez-nous à promouvoir le blog en les partageant avec vos amis d'un petit clic sur les boutons ci-dessous...

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.