> BDz-Mag > Le Blog

La Fnac se paye Iznéo (Maj)

lundi 8 février 2016, par BDZMag

La news du moment est l’entrée de la Fnac au capital d’Iznéo à hauteur de 50%, et on peut dire que la Fnac se paye le leader du marché de la BD numérique.
Mais je me demande de quel marché on parle ?
Oui, cette remarque est un peu narquoise car si le marché de la BD numérique a triplé depuis 2014 d’après Glénat, le chiffre global est encore anecdotique.
D’ailleurs, Julien Falgas a récemment écrit un article, se référant au rapport Hadopi 2015, dans lequel il précise que le nombre de lecteurs des offres tant légales qu’illégales est plus que faiblard.
Il est vrai que le pourcentage de lecteurs de BD numériques comparé aux lecteurs classiques sur papier n’est pas très important même si pour les deux offres, il y a eu un bond d’utilisateurs à l’apparition des tablettes.
Par contre, les deux offres, légale ou illégale, ont la même politique de "marketing" qui consiste à remplir les bacs (numériques) à outrance. Dans le cas des offres légales, c’est pour garder ses clients mais aussi la pole position sur le concurrent américain et dans le cas du piratage, on ne peut que supputer sur la motivation des pirates, surement la sauvegarde de l’existant ou tout simplement l’apport de nouveautés. Ce dernier paramètre est indispensable pour faire vivre une plateforme web qu’elle soit légale ou illégale.

Izneo est la seule plateforme web de BD en langue française qui a plus de 14000 titres en ligne, ce qui a permis aux éditeurs de se positionner dans le secteur numérique.

«  Avec son catalogue de 14000 titres (BD, mangas, comics, magazines…) qui s’enrichit de centaines de nouveaux titres chaque mois, plus de 6 millions d’albums feuilletés depuis son lancement, une offre commerciale variée et évolutive, un outil de lecture et des applications propres adaptés à tous les supports, Izneo a créé l’offre éditoriale et commerciale la plus complète et exhaustive du marché. La FNAC est de longue date un client et un partenaire clé des éditeurs BD. Son arrivée au capital d’Izneo devrait lui permettre de bénéficier de l’expérience d’Izneo et de sa position de leader sur ce marché de la bande dessinée numérique. Parallèlement le renforcement des moyens financiers et techniques d’Izneo devrait permettre le développement du trafic, des ventes et la création de nouveaux services. » a commenté Claude de Saint Vincent, Président d’Izneo.  »

Est-il possible que de la fusion de ces deux entités puisse ressortir un concurrent compétitif contre Amazon, qui rappelons-le est propriétaire de ComiXology ?
Je suis sceptique…
Même si Iznéo rassure en mettant en avant le nombre de 6 millions d’albums feuilletés depuis son lancement, on remarquera qu’on ne précise pas si ces feuilletages représentent de la lecture payante, gratuite ou les deux. Le choix du terme n’étant pas anodin, feuilleter n’est pas lire, on serait plutôt tenté de penser qu’il inclut aussi les consultations gratuites des premières pages des BD mises en ligne.
De son coté, la Fnac a son petit historique de déboires via les ePub et les DRM.
Mais surtout, le plus dur sera de convaincre le lectorat franco-belge, apparemment beaucoup plus frileux que les américains, de se diriger vers la lecture numérique.
C’est dommage, car l’idée initiale d’Iznéo n’était pas mauvaise mais il aurait juste fallu que les éditeurs se regroupent sur cette plateforme en maintenant une exclusivité sur les BD en langue française, et n’utilisent ComiXology que pour la diffusion des BD traduites en anglais pour pénétrer le marché US.
Mais on ne refait pas l’Histoire…

Néanmoins, la prise de position de la Fnac risque fort de renforcer le statut de leader de la BD numérique franco-belge d’Iznéo, amenant à la fois la notoriété, qui faisait lourdement défaut jusque là, et la masse d’adhérents de cette enseigne commerciale majeure. Et la faillite récente d’un site marchand comme Pixmania semble confirmer qu’en matière de commerce, électronique ou non, seuls les gros survivent.

« Premier distributeur de bandes dessinées en France, la Fnac a toujours été un partenaire historique des auteurs et des éditeurs, multipliant les initiatives telles que le Prix de la BD Fnac, et les rencontres avec les auteurs dans nos magasins.
Avec ce partenariat, nous confortons nos liens avec des acteurs essentiels du marché du livre avec lesquels nous partageons la même vision et les mêmes intérêts de long terme. Nous sommes convaincus que l’accès à notre formidable clientèle fan de BD, la puissance de notre site Web et de nos magasins, notre expertise technique et commerciale seront des points d’appuis fondamentaux pour accélérer le développement d’Izneo » a déclaré Coralie Piton, Directrice de la Stratégie et Directrice du Livre de la Fnac.
 »

À ce stade de l’article, il y aurait quelques questions qui mériteraient des réponses de la part du nouveau D.G d’Iznéo, Luc Bourcier et de Coralie Piton, Directrice de la Stratégie ; Directrice du Livre chez FNAC.

- Pourquoi avoir investi dans Iznéo puisque vous aviez déjà tout le catalogue en ligne ?
Fnac n’a pas investi dans un catalogue, mais dans une société qui propose une solution de lecture adaptée à la BD numérique, que ce soit par l’interface (très illustrée, bientôt le case à case) ou les offres (abonnement, streaming…).

- Fnac utilisera-t-elle la plateforme iznéo auprès des bibliothécaires dans le cadre de marchés publics, ou est-elle strictement réservée aux consommateurs ?
iznéo a déjà mis au point une offre pour les bibliothèques, et qu’elle continuera de développer au travers de ses deux offres : BD Pass et BD Pass 500.

- Mme Piton, vous avez déclaré au Forum de Tokyo que la Fnac n’était pas favorable à une offre d’abonnement illimité pour le livre numérique, en indiquant notamment qu’un lecteur lambda lisait en moyenne un livre par mois. Iznéo propose actuellement un abonnement illimité pour 9,90€ par mois et les habitudes de lecture de BD sont bien différentes de celles en matière de livres.
Avez-vous déjà décidé de remettre en cause cet abonnement illimité sur Iznéo ?

Iznéo propose également tout son catalogue en téléchargement à l’unité et en location à l’unité. D’autres offres pourraient être étudiées par iznéo, en accord avec les éditeurs.

- Iznéo continuera-t-il à vendre des BD en 1200 pixels, qui sont presque obsolètes avec la généralisation des tablettes en Haute Résolution ou passera-t-il à la HD comme ComiXology le fait déjà ?
iznéo proposera la HD dans le courant de l’année.

- Le Kobo est une liseuse, un peu faible en taille et résolution pour lire des BD. Une tablette Fnac/Iznéo est-elle prévue ?
Vous comprendrez qu’à ce stade nous ne soyons pas en mesure de répondre à cette question.

- Le webrip (capture d’écran) est devenu le sport à la mode pour fournir les sites pirates de scans. Envisagez-vous une contre-attaque qui pourrait être le DRM social ?
Des solutions de DRM social sont en cours d’évaluation, mais il faut tout de même rappeler que le prix des BD digitales est très attractif pour tous les publics et constitue la meilleure contre-attaque..

- La lecture sur Iznéo se fera-t-elle toujours en streaming ? Ou bien, y aura-t-il un jour une vraie vente de fichiers à lire offline sans DRM (on peut toujours rêver) ?
Craignez-vous un effet dévastateur sur le piratage de vos œuvres en permettant ce type de téléchargement ?

iznéo propose déjà le téléchargement, avec DRM. Nous pensons en effet, avec les éditeurs co-actionnaires, que l’absence de DRM faciliterait le piratage

- Pensez-vous intégrer une vraie offre de Bande Dessinée numérique native comme le Turbomédia ou Ecran Dessiné, etc… ?
La BD numérique native intéresse iznéo même si la diversité des formats pourrait représenter un obstacle à leur intégration à court terme.

J’ai envoyé par mail les questions aux intéressés. On verra si, pour une fois, j’ai une réponse à mes questions. Et bien sûr, une mise à jour de l’article sera faite.
MAJ : Je remercie FNAC d’avoir pris le temps de me répondre

Les articles du BDzMAG vous plaisent ? Alors aidez-nous à promouvoir le blog en les partageant avec vos amis d'un petit clic sur les boutons ci-dessous...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.