> BDz-Mag > Interviews

Interview de noob a geek : Kervala du logiciel Lecteur BD

mercredi 1er avril 2015, par BDZMag

Dans la série des interviews de développeurs de lecteurs BD nous accueillons Kervala qui travaille sur le projet lecteur bd sur android.
.

Interview de noob à geek



Tout d’abord, qu’elle est la dernière BD que tu as lue et quand ? Était-elle en format numérique ou papier ?

Il y a quelques semaines, j’ai lu la version papier du tome 7 de la série Tessa publiée chez Soleil, tome qui clôt la série d’ailleurs.

Pourquoi avoir choisi de développer un lecteur de BD numérique ? Est-ce que simplement parce que tu es un adepte de la lecture numérique ou bien penses-tu que c’est une évolution incontournable de la bande dessinée, et que le format papier est destiné à disparaître ?

Fin 2010, lorsque j’ai acheté ma première tablette, j’ai essayé tous les lecteurs de BD existants sous Android et j’ai été déçu. Tout d’abord, souvent la qualité des images était réduite pour gagner de la place en mémoire rendant le texte illisible, ensuite les transitions entre les pages n’étaient pas fluides du tout et enfin souvent ces lecteurs étaient des usines à gaz et proposaient des fonctionnalités dont je n’avais pas besoin.

Aimant programmer, je me suis donc lancé dans la création d’un nouveau lecteur qui répondrait à mes attentes. J’ai attendu pas mal de temps avant de la publier sur Google Play et je l’ai finalement fait en juin 2012 car tout devait être parfait pour son lancement.

Lorsque je vais sur un forum de passionnés de BD, je me fais traiter de tous les noms quand je dis que je veux lire des BD numériques… donc je ne pense pas que les BD au format papier vont disparaître de si tôt, peut-être dans 20-30 ans quand ces personnes auront changé d’avis :) Le numérique me permet d’acheter ou louer des BD que je n’aurais pas forcément acheté au prix fort. Par contre, j’ai du mal à lire les BD sur l’écran de mon PC (la luminosité est trop forte notamment) et je trouve la lecture sur tablette beaucoup plus adaptée.

Qu’apporte de plus ton logiciel par rapport aux autres ? Vas-y, lâche-toi…

Dès le départ, j’ai voulu qu’il soit publié sous licence libre (GPLv3) afin que n’importe qui puisse l’étudier voire l’améliorer, la plupart des autres lecteurs étant sous licence propriétaire. D’ailleurs, grâce aux contributeurs (que je remercie au passage), il est traduit dans 13 langues.

Comme mentionné précédemment, j’ai souhaité qu’il soit le plus simple possible à utiliser et j’essaie de ne pas implémenter trop de fonctionnalités inutiles, ce qui fait que l’application se télécharge rapidement car elle prend moins d’1 Mo.

J’ai essayé de le rendre le plus rapide possible en utilisant le code officiel d’unrar pour la décompression des fichiers CBR et j’optimise au maximum le chargement des pages avec un système de cache intelligent.

Au niveau ce la compatibilité, toutes les versions d’Android sont supportée à partir de la version 1.6, il supporte les claviers, les souris et bien évidemment les écrans tactiles. Il fonctionne également sous toutes les architectures supportées par Android.

Il supporte tous les modes plein écrans existants, que ce soit celui des anciennes version d’Android, de Cyanogenmod (depuis Android 3.x) ou d’Android 4.4 (appelé aussi mode immersif).

Enfin, les transitions entre les pages sont très fluides grâce à des optimisations spéciales.

Tu as choisi une diffusion open source, gratuite, plutôt que payante pour ton application. Tu ne veux pas devenir riche comme Bill Gates ?

*rires* Tout d’abord, j’ai fait ce choix surtout pour sa philosophie. J’utilise principalement des logiciels et des bibliothèques open-source et j’estimais que je devais faire pareil. Ensuite, j’ai choisi une licence GPLv3 pour que n’importe qui puisse y contribuer tout en devant publier les modifications qu’il y apporte. Quant au choix de la gratuité, je l’ai fait principalement pour deux raisons : si des utilisateurs payaient, je devrais apporter les modifications qu’ils réclament or je ne souhaite pas avoir de nouvelles responsabilités et je ne dispose pas beaucoup de temps libre pour m’y consacrer pleinement.


Tu as développé un lecteur capable de lire des BD au format .cbr et .cbz, formats utilisés principalement pour le partage des œuvres illégales. Es-tu au courant ? N’as-tu pas le sentiment de participer ainsi au piratage des bandes dessinées ?

Les formats CBZ et CBR ne sont que des fichiers ZIP ou RAR contenant des images, ces images peuvent être de n’importe quelle nature. C’est un peu comme si on interdisait le format JPEG car il peut s’agir de la numérisation d’une oeuvre disponible à la vente. Non seulement on peut acheter des fichiers CBZ ou CBR, mais il existe aussi des archives d’oeuvres dans le domaine publique téléchargeables gratuitement dans ces formats. Enfin, on peut les créer soit-même très facilement.

Si des utilisateurs utilisent mon lecteur pour lire des oeuvres illégales, je ne suis pas responsable de l’utilisation qui en est faite.

Que penses-tu des offres légales de diffusion de bandes dessinées numériques ?

Je trouve que c’est déjà un bon début, mais il reste beaucoup de points à améliorer. Je ne peux donner mon avis que sur les deux services que j’ai eu l’occasion de tester.

Tout d’abord, Izneo (http://www.izneo.com) propose beaucoup d’albums, mais la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Les tarifs fluctuent beaucoup d’un éditeur à un autre, sachant qu’il y a des DRM empêchant ainsi de les lire indépendamment du site (ou de leur application), je trouve que les albums à plus de 9,99 € ne sont pas très intéressants et n’ont aucun avantage sur les versions papiers. Heureusement, certains albums sont disponibles à la location pour moins de 5 € en général ou en consultation illimitée avec un abonnement, ce que je trouve beaucoup plus intéressant.

AveComics (http://www.avecomics.com) a un catalogue beaucoup moins impressionnant, mais la qualité est meilleure que chez Izneo. Là encore, on retrouve des DRM mais les tarifs sont plus attractifs pour l’achat.

J’ai vu quelques sites proposant la vente légale de BD aux formats CBZ, CBR ou PDF, mais en général il s’agit de sites américains et ils ne proposent que des comics.

Je pense que l’offre légale n’est vraiment pas exhaustive, même Izneo qui a le catalogue le plus conséquent ne propose pas certaines séries à succès. Je rêve d’un jour où on pourra acheter des versions numériques d’albums introuvables en version papier. De nombreux albums ne sont en effet plus réédités une fois leur premier tirage épuisé. Les éditeurs possédant des versions numériques de tous leurs albums (au moins ceux parus après 2000), ce serait la moindre des choses de les mettre à disposition.

Enfin, je pense que l’offre légale la plus intéressante serait un abonnement mensuel illimité (contrairement à Izneo qui propose un choix restreint de leur catalogue aux abonnés) ce qui permettrait aux lecteurs de découvrir de nouveaux albums et de rémunérer les éditeurs en fonction des albums consultés.


Découvrez Lecteur de BD sur BDzApps
Léger, intuitif, sans pub et open source, Lecteur de BD est l’application idéale pour lire toutes vos bandes dessinées numériques.
Dernière nouveauté, accédez directement à la Bdzthèque de Pirate ta BD ! où vous pouvez télécharger des dizaines de BD à partir de la fonction favoris… Voir la fiche de Lecteur de BD

Les articles du BDzMAG vous plaisent ? Alors aidez-nous à promouvoir le blog en les partageant avec vos amis d'un petit clic sur les boutons ci-dessous...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.