> BDz-Mag > Brèves du Net

En silence, izneo supprime des BD numériques, façon Amazon

mardi 13 mai 2014

Impossible de télécharger ses achats… pour un problème de droits

La question des droits numériques n’a pas fini de faire couler de l’encre : en avril dernier, le SNAC BD, syndicat des auteurs, constatait « une politique du fait accompli  » pour les créateurs. En effet, izneo venait de lancer son offre d’abonnement illimité pour quelque 10 € mensuels. Or, «  cette offre n’a fait l’objet d’aucune préparation ni information concernant la rémunération des auteurs  ». Le problème, c’est que même la vente au titre n’est pas toujours bien peaufinée…

 

 

 

 

Le SNAC déplorait, pour l’abonnement illimité, que la rémunération reste floue, pour les auteurs, « et à ce jour nous ne savons pas comment celle-ci est calculée, selon quelles clés de répartition, suivant quelles modalités  ». Pour le SNAC, la situation est sérieuse, car « sur le marché de l’offre numérique de bande dessinée, les cartes se rebattent très vite, les pratiques évoluent désormais rapidement en Europe, et la rapidité de ces changements induisent une réactivité des acteurs concernés  ».

 

"Impossible de les télécharger : aucun des tomes n’est disponible"

 

Le SNAC va disposer d’une occasion de plus de s’inquiéter, mais cette fois, en prenant mieux en compte le désarroi des consommateurs. Un utilisateur d’izneo a contacté la rédaction la semaine passée, suite à un petit problème technique. « Je ne parvenais pas à télécharger différents tomes achetés depuis mon application iPad. Il s’agissait des quatre tomes de WW 2.2 et du dytique Firewall. » Le premier est publié chez Dargaud, le second chez Grand angle (Bamboo). 

 

« Je n’ai rien compris : j’avais acheté les tomes de WW 2.2 entre octobre et décembre, les deux premiers tomes pour 6,99 €, les deux autres pour 5,99 €. Je ne les avais pas téléchargés sur l’instant, avec dans l’idée de les lire plus tard. Firewall, c’était en février 2013, pour 8,99 € chaque tome. » Voilà quelques semaines, l’usager décide de s’offrir quelques pages de ses BD. « Impossible de les télécharger : aucun des tomes n’est disponible.  » Les vérifications techniques d’usage sont faites - connexion WiFi, identification du compte… rien n’y fait, pas plus qu’un email envoyé au service izneo ne répondra à sa demande.

 

«  J’ai donc dépensé près de 44 € pour six albums numériques, que je ne peux plus télécharger ? » En vérifiant sur le site internet d’izneo, l’utilisateur découvre qu’il peut toujours profiter des BD, mais uniquement depuis son navigateur, et à la condition expresse d’être connecté à internet. «  C’est doublement choquant : non seulement je n’ai jamais eu de réponse, mais surtout, personne ne m’a averti de l’indisponibilité des titres. »

 

Droits numériques, rémunération : on tourne en rond

 

Rapidement, on comprend que c’est une question de droits numériques qui est en cause. David Chauvel, scénariste de WW 2.2 nous apporte la réponse : « La mise à disposition des premiers albums sur iznéo était une erreur. N’ayant pas trouvé d’accord avec les éditeurs, en raison de leur refus absolu de négocier la part revenant aux auteurs, je bloque toute exploitation numérique de mes livres, chez Dargaud comme chez les autres éditeurs. Et cette guerre de positions va sûrement durer encore longtemps. Ce dont je me réjouis : les bandes dessinées que j’écris ont été faites pour être lues sur papier.  »

 

Dès que l’éditeur et l’auteur ont découvert la présence des titres sur izneo, les titres ont été retirés. Chose que le vendeur nous confirme : «  À la demande de l’éditeur, nous avons retiré cette série, mais elle est accessible pour les personnes qui ont acheté ses tomes au préalable. » Accessible, mais uniquement par un navigateur, et surtout, connecté à internet. Et l’utilisateur….Lire suite

Voir en ligne : http://www.actu...

Les articles du BDzMAG vous plaisent ? Alors aidez-nous à promouvoir le blog en les partageant avec vos amis d'un petit clic sur les boutons ci-dessous...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.