> BDz-Mag > Nos dossiers > Dossier : Piratage des BD

Comment tout cela a-t-il commencé ?

samedi 11 janvier 2014, par BDZMag

Il y a environ 15 ans, peu de sites bédéphiles existaient sur la toile.

Un noyau de passionnés de BD, une vingtaine de collectionneurs qui tous possédaient une grosse bédéthèque, avaient commencé avant tout le monde à numériser leurs collections et à s’échanger les scans entre eux. Ils étaient les premiers, et très en avance sur leur temps. À l’époque, ils ne se préoccupaient pas des « 0Days ». Leur but était de faire découvrir leurs trésors, en les partageant entre connaisseurs. Les trésors en question étant des séries anciennes, c’étaient donc uniquement des albums anciens, et souvent introuvables, qui étaient scannés.

Les collectionneurs aiment à parader et à étaler leurs possessions : on comprendra donc l’essor rapide du partage privé. De plus en plus de personnes échangeant de plus en plus de fichiers, l’usage d’eMule comme moyen d’échange s’est imposé, et le partage est devenu public.

Cinq ans plus tard, le fonds de scans de « BDFR » est devenu plus conséquent. Des teams anglophones, (polonaises, russes, serbes…) se sont mises à traduire de la BDFR dans leur propre langue, ce qui a grandement contribué à promouvoir la BD franco-belge dans des pays où elle était (et reste encore souvent) quasiment inconnue ou impossible à trouver. De toutes ces équipes, il n’en reste plus qu’une, anglophone, à être plus ou moins active.

Il est à noter qu’une team serbo-croate s’est même spécialisée dans la diffusion de scans en français sur les réseaux US de direct download


Article suivant : Les Teams

Les articles du BDzMAG vous plaisent ? Alors aidez-nous à promouvoir le blog en les partageant avec vos amis d'un petit clic sur les boutons ci-dessous...

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.